SCHOOL OF THE WORD ONLINE

Read. Learn. Live the Gospel

Français (79)

14 January 2015 In Français 1 comment

1ère lecture : He 2, 14-18

Puisque les hommes ont tous une nature de chair et de sang, Jésus a voulu partager cette condition humaine : ainsi, par sa mort, il a pu réduire à l'impuissance celui qui possédait le pouvoir de la mort, c'est-à-dire le démon, et il a rendu libres ceux qui, par crainte de la mort, passaient toute leur vie dans une situation d'esclaves. Car ceux qu'il vient aider, ce ne sont pas les anges, ce sont les fils d'Abraham. Il lui fallait donc devenir en tout semblable à ses frères, pour être, dans leurs relations avec Dieu, un grand prêtre miséricordieux et digne de confiance, capable d'enlever les péchés du peuple. Ayant souffert jusqu'au bout l'épreuve de sa Passion, il peut porter secours à ceux qui subissent l'épreuve.

Psaume : Ps 104, 1-2, 3-4, 6-7, 8-9

R/ Le Seigneur s'est souvenu de son alliance.

Rendez grâce au Seigneur, proclamez son nom,
annoncez parmi les peuples ses hauts faits ;
chantez et jouez pour lui,
redites sans fin ses merveilles.

Glorifiez-vous de son nom très saint :
joie pour les cœurs qui cherchent Dieu !
Cherchez le Seigneur et sa puissance,
recherchez sans trêve sa face.

Vous, la race d'Abraham son serviteur,
les fils de Jacob, qu'il a choisis.
Le Seigneur, c'est lui notre Dieu :
ses jugements font loi pour l'univers.

Il s'est toujours souvenu de son alliance,
parole édictée pour mille générations :
promesse faite à Abraham,
garantie par serment à Isaac.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Jésus proclamait la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissait son peuple de toute maladie. Alléluia. (cf. Mt 4, 23)

Evangile : Mc 1, 29-39

En quittant la synagogue, Jésus, accompagné de Jacques et de Jean, alla chez Simon et André. Or, la belle-mère de Simon était au lit avec de la fièvre. Sans plus attendre, on parle à Jésus de la malade. Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et il la fit lever. La fièvre la quitta, et elle les servait. Le soir venu, après le coucher du soleil, on lui amenait tous les malades, et ceux qui étaient possédés par des esprits mauvais. La ville entière se pressait à la porte. Il guérit toutes sortes de malades, il chassa beaucoup d'esprits mauvais et il les empêchait de parler, parce qu'ils savaient, eux, qui il était. Le lendemain, bien avant l'aube, Jésus se leva. Il sortit et alla dans un endroit désert, et là il priait. Simon et ses compagnons se mirent à sa recherche. Quand ils l'ont trouvé, ils lui disent : « Tout le monde te cherche. » Mais Jésus leur répond : « Partons ailleurs, dans les villages voisins, afin que là aussi je proclame la Bonne Nouvelle ; car c'est pour cela que je suis sorti. » Il parcourut donc toute la Galilée, proclamant la Bonne Nouvelle dans leurs synagogues, et chassant les esprits mauvais.

Prière sur les offrandes

Daigne accepter, Seigneur, l'offrande de ton peuple: Qu'elle contribue à le sanctifier,
et lui obtienne ce qu'il demande avec confiance. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 35, 10


De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

Prière après la communion

Nous t'en supplions, Dieu tout-puissant: Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

MEDITATION

Nous avons été libérés par la mort et la résurrection du Christ, et cette liberté est définitive. Notre vie de foi sera toujours clairsemée d’embûches. Cependant, ce n'est qu’avec les yeux et le cœur fixés en Jésus-Christ que nous pouvons entrer dans le combat de Dieu. Dieu est si grand qu'on ne peut pas le contenir, ou encore l'enfermer dans nos recoins obscurs. A sa suite, Dieu nous confie de continuer son œuvre. Faisons-le résolument, sans toutefois hypothéquer notre en nous engageant dans des chemins sans issue, une autre forme de l’esclavage des temps modernes.

13 January 2015 In Français 1 comment

Antienne d'ouverture

Portons notre regard vers l'homme à qui le ciel est donné pour trône; la foule des anges l'adore en chantant d'une seule voix: « Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».


Prière d'ouverture

Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté: Donne à chacun la claire vision de ce qu'il doit faire et la force de l'accomplir. Par Jésus Christ.

1ère lecture : He 2, 5-12

À qui Dieu a-t-il soumis le monde à venir ? Ce n'est pas à des anges, puisque l'auteur d'un psaume déclare ceci : O Dieu, qu'est-ce que l'homme, pour que tu penses à lui, le fils de l'homme, pour t'occuper de lui ? Tu l'as abaissé un peu au-dessous des anges, tu l'as couronné de gloire et d'honneur ; tu as mis sous ses pieds toutes choses. Quand Dieu lui a tout soumis, il n'a rien exclu de cette soumission. Cependant en fait nous ne voyons pas encore que tout lui soit soumis. Mais Jésus avait été abaissé un peu au-dessous des anges, et maintenant nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l'expérience de la mort, c'est, par grâce de Dieu, pour le salut de tous. En effet, puisque le créateur et maître de tout voulait avoir une multitude de fils à conduire jusqu'à la gloire, il était normal qu'il mène à sa perfection, par la souffrance, celui qui est à l'origine du salut de tous. Car Jésus qui sanctifie, et les hommes qui sont sanctifiés, sont de la même race ; et, pour cette raison, il n'a pas honte de les appeler ses frères, quand il dit : Je proclamerai ton nom devant mes frères, je te louerai en pleine assemblée.

Psaume : 8, 4-5, 6-7, 8-9

R/ Gloire à toi, Seigneur, qui soumets toute chose à ton Fils.

À voir ton ciel, ouvrage de tes doigts,
la lune et les étoiles que tu fixas,
qu'est-ce que l'homme pour que tu penses à lui,
le fils d'un homme, que tu en prennes souci ?

Tu l'as voulu un peu moindre qu'un dieu,
le couronnant de gloire et d'honneur ;
tu l'établis sur les œuvres de tes mains,
tu mets toute chose à ses pieds :

les troupeaux de bœufs et de brebis,
et même les bêtes sauvages,
les oiseaux du ciel et les poissons de la mer,
tout ce qui va son chemin dans les eaux.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Accueillons la parole de Dieu : ce n'est pas une parole humaine, c'est vraiment Dieu qui nous parle. Alléluia. (cf. 1 Th 2, 13)

Evangile : Mc 1, 21-28

Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. » Jésus l'interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. » L'esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s'interrogeaient : « Qu'est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. » Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée.

Prière sur les offrandes

Daigne accepter, Seigneur, l'offrande de ton peuple: Qu'elle contribue à le sanctifier,
et lui obtienne ce qu'il demande avec confiance. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 35, 10


De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.


Prière après la communion

Nous t'en supplions, Dieu tout-puissant: Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

MEDITATION

Les compatriotes de Jésus étaient frappés par son enseignement et par ses miracles. Alors que Jésus est objet de scandale pour ses frères, l'esprit mauvais reconnaît en lui le Fils de Dieu. De nos jours, le malin reconnaît les fils de Dieu ; pour lui échapper, nous devons nous soumettre au Christ afin de secouer le mal qui abîme l'image de Dieu en nous. C'est par la force de Dieu que l'homme vient à bout du mal.

12 January 2015 In Français 0 comment

Antienne d'ouverture

Portons notre regard vers l'homme à qui le ciel est donné pour trône; la foule des anges l'adore en chantant d'une seule voix: « Voici Celui dont le pouvoir subsiste pour les siècles ».


Prière d'ouverture

Aux appels de ton peuple en prière, réponds, Seigneur, en ta bonté: Donne à chacun la claire vision de ce qu'il doit faire et la force de l'accomplir. Par Jésus Christ.

1ère lecture : He 1, 1-6

Souvent, dans le passé, Dieu a parlé à nos pères par les prophètes sous des formes fragmentaires et variées ; mais, dans les derniers temps, dans ces jours où nous sommes, il nous a parlé par ce Fils qu'il a établi héritier de toutes choses et par qui il a créé les mondes. Reflet resplendissant de la gloire du Père, expression parfaite de son être, ce Fils, qui porte toutes choses par sa parole puissante, après avoir accompli la purification des péchés, s'est assis à la droite de la Majesté divine au plus haut des cieux ; et il est placé bien au-dessus des anges, car il possède par héritage un nom bien plus grand que les leurs. En effet, Dieu n'a jamais dit à un ange : « Tu es mon Fils, aujourd'hui je t'ai engendré. » Ou bien encore : « Je serai pour lui un père, il sera pour moi un fils. » Au contraire, au moment d'introduire le Premier-né dans le monde à venir, il dit : « Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui. » 

Psaume : Ps 96, 1-2, 6-7, 8bc-9

R/ Anges du Seigneur, adorez le Seigneur.

Le Seigneur est roi ! Exulte la terre ! Joie pour les îles sans nombre !
Ténèbres et nuée l'entourent, justice et droit sont l'appui de son trône.

Les cieux ont proclamé sa justice, et tous les peuples ont vu sa gloire.
Honte aux serviteurs d'idoles qui se vantent de vanités ! À genoux devant lui, tous les dieux !

Les villes de Juda exultent, devant tes jugements, Seigneur !
Tu es, Seigneur, le Très-Haut sur toute la terre : tu domines de haut tous les dieux.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Le règne de Dieu est venu jusqu'à vous : croyez à la Bonne Nouvelle ! Alléluia. (Mc 1, 15)

Evangile : Mc 1, 14-20

Après l'arrestation de Jean Baptiste, Jésus partit pour la Galilée proclamer la Bonne Nouvelle de Dieu ; il disait : « Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche. Convertissez-vous et croyez à la Bonne Nouvelle. » Passant au bord du lac de Galilée, il vit Simon et son frère André en train de jeter leurs filets : c'étaient des pêcheurs. Jésus leur dit : « Venez derrière moi. Je ferai de vous des pêcheurs d'hommes. » Aussitôt, laissant là leurs filets, ils le suivirent. Un peu plus loin, Jésus vit Jacques, fils de Zébédée, et son frère Jean, qui étaient aussi dans leur barque et préparaient leurs filets. Jésus les appela aussitôt. Alors, laissant dans la barque leur père avec ses ouvriers, ils partirent derrière lui.

Prière sur les offrandes

Daigne accepter, Seigneur, l'offrande de ton peuple: Qu'elle contribue à le sanctifier,
et lui obtienne ce qu'il demande avec confiance. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 35, 10


De toi, Seigneur, jaillit la vie, dans ta lumière, nous voyons la lumière.

Prière après la communion

Nous t'en supplions, Dieu tout-puissant: Toi qui refais nos forces par tes sacrements, donne-nous aussi de pouvoir te servir par une vie qui te plaise. Par Jésus.

MEDITATION

Par le passé, les prophètes étaient les médiateurs entre Dieu et nous. La Parole de Dieu qu'ils nous transmettaient s'est faite chair en la personne de Jésus-Christ. La venue du Christ, accomplit l'espérance du monde. C'est le temps de Dieu, c'est l'avènement du règne de Dieu, Dieu parmi nous. Jésus veut associer l’homme à l’annonce du Royaume. C'est donc une invitation à la suite du Maître afin de mettre nos pas dans les siens, sur la route du paradis. Ce n'est qu’avec lui que la réalisation de ce projet est possible

Page 6 of 7