SCHOOL OF THE WORD ONLINE

Read. Learn. Live the Gospel

Mardi, 7 juillet Vert Featured

07 July 2015 In Français 1 comment
Rate this item
(0 votes)

Antienne d'ouverture Ps 47, 10-11


Nous rappelons ton amour, Seigneur, au milieu de ton temple; sur toute la terre ceux qui t'ont rencontré proclament ta louange, tu es toute justice.

Prière d'ouverture

Dieu qui as relevé le monde par les abaissements de ton Fils, donne à tes fidèles une joie sainte. Tu les as tirés de l'esclavage du péché, fais-leur connaître le bonheur impérissable. Par Jésus Christ.

1ère lecture : Gn 32, 23-32

Cette nuit-là, Jacob se leva, il prit ses deux femmes, ses deux servantes, ses onze enfants, et passa le gué du Yabboq. Il leur fit traverser le torrent et il fit passer aussi tout ce qui lui appartenait. Jacob resta seul. Or, quelqu'un lutta avec lui jusqu'au lever de l'aurore. L'homme, voyant qu'il ne pouvait pas le vaincre, le frappa au creux de la hanche, et la hanche de Jacob se démit pendant ce combat. L'homme lui dit : « Lâche-moi, car l'aurore s'est levée. » Jacob répondit : « Je ne te lâcherai que si tu me bénis. » L'homme lui demanda : « Quel est ton nom ? - Je m'appelle Jacob. — On ne t'appellera plus Jacob, mais Israël (ce qui signifie : Fort contre Dieu), parce que tu as lutté contre Dieu comme on lutte contre des hommes, et tu as vaincu. » Jacob lui fit cette demande : « Révèle-moi ton nom, je t'en prie. » Mais il répondit : « Pourquoi me demandes-tu mon nom ? » Et à cet endroit il le bénit. Jacob appela ce lieu Pénouël (ce qui signifie : Face de Dieu), car il disait : « J'ai vu Dieu face à face, et j'ai eu la vie sauve. » Au lever du soleil, il traversa le torrent à Pénouël. Il resta boiteux de la hanche.

Psaume : 16, 1a.2, 3, 4b-5, 7, 8b-15

R/ Le jour viendra, Seigneur, où nous verrons ta gloire.

Seigneur, écoute la justice !
De ta face, me viendra la sentence :
tes yeux verront où est le droit.

Tu sondes mon cœur, tu me visites la nuit,
tu m'éprouves, sans rien trouver ;
mes pensées n'ont pas franchi mes lèvres.

J'ai gardé le chemin prescrit ;
j'ai tenu mes pas sur tes traces :
jamais mon pied n'a trébuché.

Montre les merveilles de ta grâce,
toi qui libères de l'agresseur
ceux qui se réfugient sous ta droite. 

À l'ombre de tes ailes, cache-moi,
et moi, par ta justice, je verrai ta face :
au réveil, je me rassasierai de ton visage.

Acclamation : Alléluia. Alléluia. Seigneur Jésus, ô bon Pasteur, nous sommes à toi : conduis ton peuple aux sources de la vie. Alléluia. (cf. Jn 10, 14)

Evangile : Mt 9, 32-38

On présenta à Jésus un possédé qui était muet. Lorsque le démon eut été expulsé, le muet se mit à parler. La foule fut dans l'admiration, et elle disait : « Jamais rien de pareil ne s'est vu en Israël ! » Mais les pharisiens disaient : « C'est par le chef des démons qu'il expulse les démons. » Jésus parcourait toutes les villes et tous les villages, enseignant dans leurs synagogues, proclamant la Bonne Nouvelle du Royaume et guérissant toute maladie et toute infirmité.  Voyant les foules, il eut pitié d'elles parce qu'elles étaient fatiguées et abattues comme des brebis sans berger. Il dit alors à ses disciples : « La moisson est abondante, et les ouvriers sont peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers pour sa moisson. »

Prière sur les offrandes

Puissions-nous être purifiés, Seigneur, par l'offrande qui t'est consacrée. Qu'elle nous conduise, jour après jour, au Royaume où nous vivrons avec toi. Par Jésus.

Antienne de communion Ps 33, 9

Goûtez et voyez comme est bon le Seigneur, heureux qui trouve en lui son refuge.

Prière après la communion

Comblés d'un si grand bien, nous te supplions, Seigneur. Fais que nous en retirions des fruits pour notre salut et que jamais nous ne cessions de chanter ta louange. Par Jésus

MEDITATION

Comme au temps de Jésus, les gens dans ce monde ressemblent à des brebis abattues et sans berger. Ils ont besoin d’un sauveur. La foule elle, avait réalisée que Jésus, le Fils de David, pouvait la tirer de la misère et lui ouvrir les yeux aux merveilles de Dieu. Tous se sont rendus compte de leur état et ont cru en lui. Mais les positions troublantes des pharisiens éprouvaient leur foi à tout moment. Nous aussi, persévérons et approchons-nous du Sauveur tels que nous sommes, mettant notre foi en lui pour recevoir la guérison spirituelle sans nous préoccuper du reste. La religion ne sauve pas. Les pharisiens n’ont pas compris la divinité de Jésus, ni l’origine de sa puissance, malgré leur religion. Seul le Saint-Esprit ouvre les yeux du pécheur et explique l’œuvre de Dieu.

Read 930 times

1 comment

Leave a comment